AME SPLOTT Afficher le menu principal

SPLOTT

Systèmes Productifs, Logistique, Organisation des Transports, et Travail

Présentation du laboratoire SPLOTT

Le laboratoire Systèmes Productifs, Logistique, Organisation des Transports, et Travail (SPLOTT) a été fondé en 2005.

Corinne BLANQUART en est l’actuelle Directrice.

Les travaux développés au sein du laboratoire SPLOTT sont de nature systémique, en traitant des interactions du transport avec des systèmes productifs, territoriaux, institutionnels et sociaux. Ces interactions traduisent l’encastrement du transport dans différents contextes.

Les principaux axes

Les travaux du laboratoire se déclinent en 4 axes :

  • Un premier axe permet de comprendre les influences réciproques des systèmes productifs des chargeurs comme des opérateurs du transport et de la logistique sur les caractéristiques des prestations de transport
  • Un deuxième axe considère le lien des activités de transport et de logistique avec l’emploi et le travail
  • Un troisième axe porte notamment sur le rôle des noeuds - ports maritimes, aéroports, ports intérieurs, terminaux ferroviaires et plates-formes logistiques - dans le fonctionnement et la compétitivité des territoires, notamment métropolitains. La problématique de la logistique urbaine et du transport de marchandises en ville y tient par conséquent une place très importante.
  • Un quatrième axe questionne les leviers d’actions publiques en matière de transport de marchandises et les modalités de mise en œuvre de ces actions. 

Ces 4 axes de recherche sont synthétisés dans le schéma ci-dessous :

les différents contextes du transport

 

La production du transport engage en effet plusieurs familles d’acteurs : les chargeurs (industriels, commerçants…) à l’origine du fret, les transporteurs et les intermédiaires qui participent à l’organisation du transport ou qui réalisent les prestations logistiques (manutention, entreposage…), les professionnels qui mettent en oeuvre ces prestations et enfin les partenaires institutionnels (gestionnaires d’infrastructure, collectivités locales…). Analyser les conditions de production du transport nécessite de considérer l’ensemble de ces intervenants, leurs exigences et leurs contraintes.
Par ailleurs, le transport des marchandises s’inscrit dans les territoires, en fonction de la localisation des principaux marchés, de production et/ou de consommation, qui émettent et reçoivent les flux de marchandises, de la hiérarchie des lieux qui composent les territoires et des relations entre ces lieux, à différentes échelles. En retour, le transport de marchandises participe aussi à l’organisation et à la transformation des territoires.

Les travaux développés au sein du laboratoire SPLOTT adoptent une attitude pluridisciplinaire : en effet, ils mobilisent l’économie, l’aménagement, la géographie, la sociologie et l’ergonomie, dans le but de comprendre les interactions, voire les tensions, existant entre les systèmes productifs, spatiaux, institutionnels et sociaux, et le transport de marchandises.

L’approche développée au sein du laboratoire SPLOTT implique un volet théorique et un volet empirique, à travers des enquêtes qualitatives et quantitatives, pour se concrétiser dans des études dont les résultats sont destinés à étayer les débats publics et les politiques publiques dans le domaine du transport et de l’aménagement du territoire.